Thursday, 18 July 2019

Le deuxième campus de l'école française en construction.

L'école française du Cap, à l'étroit dans ses locaux de Hope Street, doit s'agrandir avec un nouveau site à Sea Point dès la rentrée de septembre 2014. Le Petitjournal s'est rendu sur le chantier.

Des salles de classes vides dont les grands tableaux noirs portent encore les inscriptions des derniers occupants, pourtant partis en 2010... Une cour remplie de gravas, des engins de chantiers au milieu de ce qui doit être la future cafétéria. L'équipe technique, accompagnée des membres du comité de gestion de l'école française du Cap fait le tour du chantier, comme tous les jeudis.

Il faut régler les problèmes au plus vite et avancer pour accueillir de nouveaux élèves dès septembre 2014.
« Nous sommes confiants, pour l'instant il n'y a pas de travaux trop importants à réaliser. Le seul bâtiment que nous allons construire, c'est la future cafétéria, surmontée d'une bibliothèque à l'étage. Pour le reste, ce n'est que de la réhabilitation »

Christophe Viarnaud, le président du Comité de Gestion de l'école française espère tenir les délais. « La seule chose qui pourrait nous retarder, c'est la réparation des toits de l'école, et là, c'est la province qui s'en charge, ce n'est pas de notre domaine. On espère que l'administration va lancer les travaux au plus vite. Surtout, avant l'hiver et ses premières pluies ». Cette inquiétude mise à part, l'équipe se montre positive