Vendredi, 26 Avril 2019

Les étrangers qui abusent de leur séjour pourraient être bannis entre 2 à 10 ans.

Les immigrés qui abusent de leur séjour peuvent se voir interdire l’entrée sur le territoire sud-africain entre deux et dix ans.

Selon les communiqués rendus publics par les agences d’immigration, un immigré peut être considéré indésirable pendant deux ans pour avoir passé   30 jours de plus après l’expiration de son visa, trois ans pour avoir passé  60 jours sans papiers  et dix ans pour ceux qui ont abusé de leur séjour pendant 90 jours.