Wednesday, 25 November 2020

25e sommet de l'Union Africaine à Johannesburg : les attaques xénophobes au menu.

Société

C'est ce jeudi que s'ouvre en Afrique du Sud le 25e sommet de l'Union africaine. Il débutera par une réunion des ministres, suivis par les chefs d'Etat ce week-end.

Au sommaire, outre les différentes crises sur le continent, les questions relatives aux attaques xénophobes seront également abordées.

C'est un sommet de l'Union africaine un peu particulier qui s'ouvre en Afrique du Sud. A peine deux mois après les attaques xénophobes qui ont eu lieu dans le pays. Au moins six personnes sont décédées lors de ces violences et des centaines d'Africains déplacés.

Selon Radio France Internationale, le mois dernier déjà, lors d'un sommet de la SADC (Communauté de développement d'Afrique australe) au Zimbabwe, le président Robert Mugabe a pris à partie le chef d'Etat sud-africain Jacob Zuma. Avant que celui-ci ne lui rétorque qu'il n'y aurait pas de violences xénophobes s'il n'y avait pas autant de Zimbabwéens cherchant à fuir leur pays.

Pour Liesl Louw, chercheuse à l'Institut d'études de sécurité, interrogée par Radio France Internationale, nul doute que le président sud-africain va devoir rendre des comptes.

« Le président Jacob Zuma va devoir expliquer à ses pairs ce que fait l'Afrique du Sud. Et tenter de limiter les dégâts, parce que l'image de l'Afrique du Sud sur le continent en a pris un coup. Il y a même eu des rumeurs selon lesquelles certains chefs d'Etat boycotteraient le sommet. »

En tout cas la xénophobie et les migrations sont au menu des discussions des chefs d'Etat, lors d'une réunion à huit clos le premier jour.