Dimanche, 24 Février 2019

2e édition de Miss Cameroon SA: Deux reines pour renforcer la cohésion sociale.

Culture

C’est au cours de la soirée qui s’est tenue ce vendredi 30 septembre à Johannesburg que deux reines, une camerounaise, Charlène Fotso et une sud-africaine, Delaney Mulovhedzi, ont été choisies par le panel de juges pour représenter non seulement la culture camerounaise dans la nation Arc-en-ciel mais aussi apprendre à connaitre le peuple camerounais et favoriser la cohésion culturelle.

C'était au cours de la 2e édition Miss Cameroon SA.

Les deux dauphines camerounaises, Joan Akon et Patricia Wamba et la dauphine sud-africaine, Nyakallo Zinhle accompagneront les reines dans leur mission.

Pour le fondateur de la plate-forme Miss Cameroon SA, Mc Kevin Ayaba, l’idée d’inviter les sud-africaines à participer à ce concours a germé après les attaques xénophobes qu’ont subi les immigrés en Afrique du Sud.

« Cette plate-forme vise à emmener les sud-africains à s’intéresser à l’apport des immigrés dans le pays. La miss sud-africaine sera l’ambassadrice de ce changement de mentalité envers les étrangers. » a déclaré M. Ayaba.

Si Charlène Fosto va se rendre au Cameroun l’année prochaine pour participer à Miss Cameroon 2017,  Delaney Mulovhedzi, quant à elle, va effectuer un bref séjour dans ce pays afin de vivre une expérience nouvelle sur la culture camerounaise. Il convient de signaler que ces billets d’avion ont été offerts par Nasara Travel and Tour. Les deux reines vont également représenter la marque Cosmetique 2000.

Les organisateurs de Miss Cameroon SA ont tenu à apporter quelque une nouvelle touche au cours de cette édition en permettant aux filles de s’habiller de manière plus classique grâce à Hauz of Lenze  de Brian Shiraz outre les vêtements traditionnels conçus par Yvette Nyamboli, les maillots de bain conçus par Lili M Design ainsi que les robes de soirée de Tasleem Bulbulia.  

Les contraintes financières dues  au retrait en dernière minute du sponsor principal ont rendu les choses un peu plus difficiles quant à la préparation des finalistes.

« J’ai beaucoup appris de cette 2e édition, je n’ai pas abandonné lorsque les choses sont devenues difficiles, j’ai tenu bon et c’est le message que je tiens à transmettre à ceux qui me lisent. » confie Mc Kevin Ayaba.

La 2e édition n’a cependant pas connu que des moments sombres. Les filles ont été plus nombreuses à s’enregistrer, contrairement à la 1ere édition.

Il convient de signaler que cette 2e édition a été rendue possible grâce à l’apport notamment de Queens Hill Lodge, Inventio, de Shumbhahadz pour le maquillage, Angeli ZA pour la campagne médiatique, de Andiswa Manxiwa, de Lolo Nkamankeng de LANSM Events, de Tony Mmgoma qui a motivé les filles au cours de cette édition, sans oublier les juges et artistes.

A lire aussi: Miss Cameroon SA: Amandine Ebo’o remporte la couronne.

 Miss Cameroun SA, Amandine Ebo’o: “je compte représenter mon pays valablement. »