Jeudi, 19 Juillet 2018

Danny Ngokwey lance ses premiers coups

Sport

L’actualité sportive sur la boxe professionnelle pratiquée par des athlètes congolais de la RDC   reste dominée par l’apparition sur scène des boxeurs venus de différents clubs et de différents promoteurs comme le présage le cours des évènements.

Le nouveau boxeur congolais, Danny Ngokwey Woto vient de faire son entrée dans le monde de la boxe professionnelle. Après s’être vu octroyé la licence qui lui permet de faire carrière dans cette discipline en date du 10 février 2018 à Johannesbourg dans la salle de Boysens Boxing Club et, face à un public multiracial, Danny Ngokwey, Baptista pour les intimes, a intensifié les   séances d’entrainements auxquelles il s’était soumis pour être en mesure d’affronter en lieu et place tout boxeur de sa   catégorie.

D’après John Tshabalala son principal entraineur, Danny Ngokwey est un boxeur du style cogneur qu’il a eu à façonner dans le seul but d’obtenir de lui le résultat escompté. Il confirme en outre que Danny est assez assidu, discipliné et surtout très à l’écoute des instructions qui lui sont dictées.

L’ex-boxeur du club Moto Epela basé à Kinshasa, capitale de la RDC, est aujourd’hui membre à part entière du club Bonyeme Boxing Promotion (B.B.P). Avec ses 1.89m pour 89kg, Danny Ngokwey se voit inondé d’admiration et d’appréciation son physique par plusieurs de son entourage et de ses proches. « Cette taille est une richesse en soi, déclare le boxeur Dax Kapia Mukadi ; et je pense qu’il a besoin de continuer à améliorer son style étant donné qu’il est entre les mains d’un bon entraineur ». Le boxeur Blaise Ebengo d’origine congolaise déclare ce qui suit : « Sans le moindre doute, Baptista est un redoutable cogneur ; son apparence physique et ses coups de poings parlent d’eux-mêmes. Dès lors son entrée dans la boxe professionnelle est loin d’être un mauvais choix ».

Cet avis est partagé par son promoteur et par ses admirateurs. C’est un basketteur que ces derniers voient en lui sinon la carrure et la posture d’un top-model. Et tout compte fait, c’est avec assez de sérénité que Danny Ngokwey   espère évoluer dans son nouveau club de pair avec son nouvel entraineur avec qui il entretient d’ores et déjà des bonnes relations professionnelles.

D’aucuns concluront dans l’unanimité que c’est dans un esprit patriote et professionnel que Patrick Bonyeme, son nouveau promoteur, a porté son choix sur Danny Ngokwey pour représenter le club B.B.P dans un tournoi de boxe où, certaines réalités, en dessous des cartes, pouvaient obstruer sa victoire incontestablement remarquée.

En effet, les avis partagés parmi les boxeurs professionnels d’origine étrangère évoluant en Afrique du Sud, suggèrent qu’il pourrait avoir une loi non écrite selon laquelle que les boxeurs des promoteurs organisant lesdits tournoi avez ou auraient déjà plus de 50% de chance d’être déclaré vainqueur lors d’un combat face à un ressortissant étranger. A cet effet, les boxeurs   étrangers évoluant en Afrique du sud auraient donc à redoubler d’effort dans le seul but de prouver à la face des juges et des spectateurs   que la victoire leur revient.

Et pour s’y prendre, le boxeur étranger devrait absolument amener son adversaire à abdiquer sous le poids des coups durs et bien visés. Pour Patrick Bonyeme, avec un peu de chance et assez de détermination et de positivisme, les évènements pourraient toujours prendre une autre tournure. Tout compte fait, c’est un cogneur et un vainqueur qu’il voit en Danny Ngokwey en l’affirmant en ces mots : « Danny est rempli de talent et de potentiel ; il a tout d’un cogneur comme le déclare aussi John Tshabalala son entraineur. » En toute réflexion faite, Patrick et John ont tous compris qu’il était temps de mettre Danny en vedette dans le plus bref délai. Ainsi pour rallier la parole à l’acte, Danny fait sa première apparition sur le ring Sud-africain pour donner le meilleur de lui-même dans un combat de 4 rounds pour sa toute première expérience à la boxe professionnelle.

Baptista Danny Ngokwey : Que le meilleur gagne !

 

Il était environ 16h00 à Johannesbourg, lorsque Baptista, dans une mine visiblement décontractée, avançait vers le ring au son d’une musique congolaise pour livrer son premier combat qui a eu lieu le samedi 9 Juin 2018 dans la grande salle de Portuguese Recreation Center à Rosettenville. Accompagné par John Tshabalala ainsi que par Patrick Bonyeme, et accueilli par un public enthousiasmé et chaleureux, Baptista n’avait qu’une idée en tête : remporter une victoire haut la main en battant son adversaire à plate couture. 

En toute évidence, Baptista jusqu’ici n’avait aucun combat professionnel en affrontant Mike Schutte, promu par Lionel Hunter de Unleashed Promotion qui à son tour n’en avait qu’un à son palmarès ; ce qui suggère à suffisance qu’il n’y a pas un grand écart entre les deux pugilistes. Au premier son de cloche Baptista fonce sur son adversaire sans la moindre hésitation sous les instructions de son entraineur. Il se montre assez compétitif voire vaillant pour un nouveau boxeur de la catégorie de mi-lourd.  Apparemment très à l’écoute de   John Tshabalala, il réussit à terminer son premier round sous les acclamations de ses supporters mis à part son entraineur. La lutte était relativement acharnée entre les deux boxeurs lors du 2ème et 3ème round au point où l’on pouvait s’attendre à un match nul.

Durant tout le combat Baptista a maintenu son style de cogneur sans aucun signe de relâche, de faiblesse, de fatigue ou encore d’abandon.   Mais le temps fort de ce combat arbitré par Jaap van Niewenhuiezen était le 4ème et dernier round où, comme pour faire preuve de ses compétences de cogneur, Baptista Danny Ngokwey, décide de jouer sa dernière carte en dévoilant son jeu. En effet, avec une succession de coups remarquablement durs et bien ajusté à la première moitié de ce round décisif, Baptista décide d’en finir une fois pour toute ; ses coups durs atteignaient infailliblement leurs cibles au point d’affaiblir Mike Schutte et de le rendre vulnérable. Mike cède aux coups durs de Baptista, arrête le combat et vomit pendant quelques minutes.

L’arbitre arrête le combat pour que le verdict soit rendu. En somme Il s’agit d’un K.O technique en faveur de Danny Ngokwey qui remporte sa première victoire. Par ailleurs, vu la compétence de Mike Schutte et son savoir-faire, d’aucuns confirme que l’hypothèse d’un combat de retour ne serait pas à écarter tout en tenant compte de ce que pensera Baptista Danny Ngokwey.