Lundi, 16 Juillet 2018

Dido Mukanya en vedette pour huit rounds : « C’est le meilleur de tous mes contrats »

Sport

Rien ne sert à courir, il faut partir à point dit-on.  La décision est prise, les contrats sont signés et les choses avancent comme sur des roulettes pour le Léopard du ring.  Ça faisait longtemps qu’il en rêvait, longtemps que son esprit était disposé d’apposer sa signature sur un contrat plus ou moins digne d’un boxeur de sa catégorie. En effet, Dido Mukanya vient de mettre toutes les batteries en marche pour livrer un combat de huit rounds face à Wade Groth ; un combat qui aura lieu le 25 février 2018 à Imbizo Hall à Richards Bay dans la province de Kwazulu Natal.

C’est dans une humeur détendue et dans un esprit décontracté que dido Mukanya, surnommé le Léopard du ring, se dit prêt à affronter son adversaire. Mais n’empêche qu’il tienne à souligner que les quatre défaites encaissées lors des   quatre premiers combats livrés au pays de Nelson Mandela n’étaient dû à un rien d’autre qu’à un manque de suivi assidu et régulier de la part de Manny Fernandez son ex-entraineur.

Un bon promoteur et un bon contrat : Que demande le peuple ?

Le simple fait d’avoir Patrick Bonyeme comme nouveau promoteur constitue un élément majeur voire un atout principal pour mener le Léopard du ring à saisir et à maitriser sa « proie » au milieu du ring. Toutefois, il reste conscient du fait que tout se jouera sur ce combat qui, pour Patrick et lui ne constitue que la phase expérimentale de leur rapport et qui leur permettra de jeter les bases des prochains accords. Pour Patrick Bonyeme, par sa déclaration de naguère : « Je suis impressionné par sa force de frappe et sa technique auxquelles s’ajoute son caractère intrépide et téméraire ; c’est un cogneur que je vois en Dido. Je pense qu’il nous réserve une surprise au prochain combat » il y a donc lieu de rester optimiste et de ne s’attendre à rien d’autre que de voir Groth Wade battu à plate couture par Dido Mukanya. Et c’est dans ce même ordre d’idée que John TSHABALALA dans tout son optimisme, affirme que l’hypothèse d’une victoire par K.O de la part de Dido n’est pas du tout à rejeter et va plus loin en ajoutant que tout peut arriver au 6ème round qu’il considère comme le temps fort du combat.

A la lumière de ce qui précède, Patrick Bonyeme, le nouveau promoteur de Dido Mukanya est à coup sûr un nouvel espoir pour les boxeurs congolais qui tiennent à se frayer un chemin et à réussir dans leur profession. Ils sont bien loin de la fin de leur carrière et sont guère tentés par l’idée de changer de club et d’entraineur.

 

Raymond Kupula encore sur scène : Merci Patrick Bonyeme!

Notons par ailleurs que Dido Mukanya ne sera pas le seul à défendre les couleurs du drapeau national de la RDC ; car en effet Raymond Kupula , de nationalité congolaise, sera de la partie aussi dans un combat de huit rounds face à Brandon Naude de nationalité sud-africaine toujours dans une promotion signée Patrick Bonyeme.

Le rendez-vous est donc pris pour la date du 25 février 2018 à Imbizo Hall à Richards Bay où ces deux boxeurs congolais seront le centre d’attraction de plusieurs amateurs de la boxe professionnelle. A cet égard,  il s’agit visiblement un bon début pour le promoteur et manager de Bonyeme Boxing Promotion (B.B.P) qui fait montre non seulement de patriotisme mais aussi de professionnalisme. Et par ailleurs, Patrick Bonyeme, par principe sacrificiel, vient de prêter main forte à d’autres boxeurs dans le but d’être reconnus comme boxeurs professionnels et à d’autres qui ont enfin pu renouveler leur licence. (A lire dans l’une de nos prochaines publications).