Monday, 09 December 2019

Dido Mukanya Mufuta: Nouveau visage du monde de la boxe professionnelle.

Sport

Ancien amateur des arts martiaux, en particulier le Judo, Dido Mukanya Mufuta de nationalité Congolaise (RDC) a chosi la boxe comme discipline sportive et comme profession. Entrainé de manière très intense par son père André Mufuta, aussi amateur de la boxe, Dido Mukanya developpera son talent de boxeur professionnel quelques années plus tard après avoir rencontré Sam Ibula qui deviendra son permier entraineur personnel.

Dido Mukanya évoluera ainsi avec Sam Ibula et livrera au total 20 combats amateurs et 6 combats professionnels comme le confirme ce jeune boxeur avant de s'envoler pour la République Sud Africaine (RSA ).

POURQUOI L'AFRIQUE DU SUD ET NON LA RDC?

D'aucuns le remarqueront et confirmeront que depuis plusieurs années, l'Afrique du Sud offre des opportunités à des ressortissant Conglais (RDC ) de faire preuve de leur talent et de leur assiduité dans la boxe professionnelle. C'est sur cette optique que Dido a choisi l'Afrique du Sud pour non seulement évoluer sur le plan professionnel dans la boxe mais aussi pour atteindre un niveau international.

Il espère en outre livrer plusieurs combats et même remporter plusieurs victoires avec le soutien de son nouvel entraineur Manny Fernandez et de son promoteur Aubrey Schneider, tous de nationalité Sud Africaine.

Ils ont par ailleurs reconnu en Dido un talent exceptionnel par sa tenue et par sa carrure physique après avoir assisté à ses séances d'entrainement.

Le boxeur confirme que l'Afrique du Sud c'est l'idéal; il pense y évoluer plus que jamais car, dit-il- l'Afrique du sud est un véritable tremplin.

Dido Mukany rêve également de voir tous les sportifs Congolais vivant en Afrique du Sud réunis dans une plateforme virtuelle à travers les réseaux sociaux.

Dido Mukanya est diplômé en en Economie de Gestion et est bilingue. Sa passion pour la boxe n'a pas de limite, confie-t-il;

"même si je devais un jour arrêter de livrer des combats, je promets d'assumer la lourde responsabilité d'encadrer, d'entrainer et de promouvoir les boxeur en herbe qui aimeraient s'engager totalement dans la boxe professionnelle." a-t-il déclaré.

En moins de 6 mois, Dido Mukanya pense être sur la bonne voie quant à l'obtention et à la signature de ses premiers contrats; sans oublier ses premiers combats depuis son arrivée en Afrique du Sud.

Le boxeur déplore le manque d'infrastructures et de promoteurs qui peuvent permettre aux boxeurs en général d'évoluer positivement en RDC. Son souhait est de voir une amélioriation dans la vie des boxeurs congolais dans son pays d'origine.