Wednesday, 13 November 2019

Raids à Joburg: Des étrangers sans papiers ont comparu ce lundi devant le tribunal.

Social

Le département de Home Affairs a affirmé que plus de 500 personnes dont près de 100 étrangers sans papiers ont été arrêtés lors du raid de de la police au centre-ville de Johannesburg.

Ils se sont présentés au tribunal ce lundi. Mercredi dernier, la police avait fouillé les magasins des étrangers et avait confisqué une très grande partie de leurs marchandises à savoir des vêtements et chaussures contrefaits mais aussi des armes à feu et munitions non autorisées.

La police avait également fait une descente sur Hillbrow, un des quartiers de Johannesburg samedi dernier. Cette descente avait été exécutée après  les nombreuses plaintes de la communauté sur l’augmentation du taux de criminalité dans ce secteur.

Selon le porte-parole de la police de Johannesburg, wayne Minaar, au moins 17 personnes seront jugées pour consommation d’alcool en public et une personne pour possession de marchandises de contrefaçon.

« Nous ne ciblons personne en fonction de sa nationalité. Le raid cible toute personne qui viole la loi. S’il s’avère que cette personne est un étranger sans papiers, elle sera malheureusement arrêtée. »  a-t-il déclaré.

 Cependant, les avocats de défense des droits des étrangers estiment que certaines personnes sont arrêtées juste à cause de leur origine.

De ce fait, les immigrants en Afrique du Sud, en particulier les demandeurs d’asile et les réfugiés, sont vulnérables.