Wednesday, 13 November 2019

Spouse/relative visa : Home Affairs a deux ans pour modifier les lois sur l'obtention des visas.

Immigration

La loi obligeant les étrangers mariés à un citoyen sud-africain à retourner dans leur pays d’origine pour faire la demande du « relative visa » a été déclarée anticonstitutionnelle.

La cour constitutionnelle a rendu son verdict vendredi dernier. Elle a de ce fait donné à l'Etat 24 mois pour corriger cette loi qui sépare les familles.

« Il a été jugé que la dignité et les droits constitutionnels des citoyens Sud-Africains et des résidents permanents sont indûment affectés lorsque l’époux ou l’enfant doit rentrer dans son pays d’origine faire la demande d’un « relative visa » a déclaré Willem Le Roux, directeur de Le Roux Attorneys.

Il a ajouté que les détenteurs d’un visa visiteur ou encore d’un visa médical ne sont pas autorisés à changer de statut sur place en Afrique du Sud.

Pour Home Affairs qui défend cette mesure, affirme qu’elle avait été prise afin d’empêcher toute personne désirant prolonger son séjour sans raison valable de se réfugier dans un faux mariage.

La cour avait été saisie par des conjoints qui se sont vus obligés de quitter le pays afin de faire la demande d’un « spouse/ relative visa ».