Jeudi, 19 Juillet 2018

Trois boxeurs congolais unis par un sport noble et pour une cause noble.

Sport

Dans une promotion de Boxing 5, un trio de boxeurs congolais de la RDC sera mis en exergue pour, une fois de plus, défendre les talents et faire la fierté des couleurs nationales de leur pays d’origine. Ils ont plus ou moins réussi à faire la une de la presse sudafricaine pendant ces deux dernières années et viennent de différents clubs de boxe ; ils sont à l’heure actuelle sous la supervision de Junior Assoya à Rocky’s Boxing Gym Club, un club qu’ils ont adhéré depuis quelques temps sous la gestion directe de Rocky Wainstein.

C’est dans ce cercle sportif que ces trois boxeurs se réunissent pour préparer le prochain festival de boxe professionnelle prévu pour le 6 Mai 2018 à Turfonttein plus précisément à Rosettenville dans la ville de Johannesbourg. Certains d’entre eux sont à leur 2ème combat depuis leur adhésion à Rocky’s Boxing Gym Club et d’autres ont encore du chemin à faire en vue de façonner leur style et améliorer leurs records. Bien entendu l’un des principaux en enjeux de ce festival sera de promouvoir la boxe professionnelle d’une part et d’accroitre la performance de boxeurs et leur notoriété d’autre part.

Dans leur détermination, ces nouveaux boxeurs de Rocky’s Boxing Gym Club n’ont qu’un seul rêve : Améliorer leurs records avec des nouvelles victoires et remporter des titres tant sur le plan national que sur le plan international. Pour y arriver, ils ont besoin d’être mis en exergue à plusieurs reprises dans de nombreux festivals. A cet effet, le champion du Congo depuis 2013 à ce jour de la catégorie de Welterweight, Dax Kapia Mukadi, programmé pour un combat de 8 rounds face à Roarke Knapp de nationalité sudafricaine, confirme en termes claires que sa présence sur le   ring sudafricain ne sera que pour marquer la différence. Il y a lieu de signaler que Roarke Knapp était initialement retenu pour livrer un combat organisé par la WBA qui devait avoir lieu en date du 1er Mai en Namibie, d’après Dax Kapia.

Et selon les résultats qui se présentent, Roarke n’a évidemment pas la même expérience que Dax Kapia mais il présente jusque-là un parcours sans défaite avec ses 6 combats qu’il a tous remporté par K.O. mais en ce qui concerne le Style de Roarke Knapp, Dax Kapia déclare ce qui suit : « Je reconnais ses capacités et son talent mis à part son record assez impressionnant. Je continue à m’entrainer par rapport à Roarke au point même de connaitre déjà son point fort et son point faible. ». En outre, il sera aussi question de maintenir la fréquence des victoires antérieurement obtenues en remportant d’autres ; ce qui revient à dire que dans son optimisme Dax n’espère à rien d’autre qu’à une victoire valablement remportée. Et malgré la différence de style de combat qui existe entre ces deux adversaires, Dax Kapia, promet de se concentrer sur sa propre technique.

Tout compte fait, signalons que le combat de Dax contre Roarke sera considéré comme le temps fort de ce festival de boxe ; et toute analyse faite, on pourrait anticipativement conclure que l’enjeu le plus important de ce combat entre Dax Kapia et Roarke Knapp est le fait qu’il s’avère important que Roarke livre un combat contre un boxeur de la carrure de Dax Kapia dans le seul but de bien se préparer pour le combat organisé par la WBA qui, en fait, serait reporté pour le 1er Juin 2018. Mais le temps fort de ce festival sera effectivement le combat qui livrera Dax Kapia contre Roarke Knapp d’une part et le combat qui opposera Clément Kamanga (RDC) face au Malawite Byson Gwayani dans un combat de 8 rounds.

En effet, à cette liste s’ajoute Clément Kamanga qui a été assez remarquable pendant les deux dernières années et dont le palmarès se présente plutôt bien. Entant retenu pour le festival du 6 Mai 2018, Clément s’est exprimé devant la presse en ces termes : « Ce combat que je dédie à mon entraineur est très important pour moi. Je vais me battre comme si je livrais un combat à titre mais tout en acceptant la vie comme elle vient, sans oublier que je ne connais pas grand-chose sur mon adversaire.

Pour le moment je n’envisage pas d’augmenter de poids soit de changer de division ; je compte rester dans la même division pendant plusieurs années soit jusqu’à la fin de ma carrière ».

Pour Joe Kalela Kadumbu, qui livre aussi son deuxième combat avec Rocky’s Boxing Gym Club, les préparatifs vont bon train et confirme déjà être en forme pour le festival du 6 Mai 2018. Il tient à renforcer sa technique de combat qui, selon lui, n’était pas au point. C’est dans un combat de 4 rounds que Joe Kalela sera mis en vedette puisque, selon son entraineur, Joe est seulement à son 3ème combat professionnel dans l’ensemble de son parcours professionnel ; il ne pourra livrer des combats de 6 rounds qu’après le combat prévu pour le 6 Mai 2018. Joe confirme, en outre, qu’il n’a pas besoin de passer la division supérieure du moins pour le moment ; Il se veut atteindre son objectif celui de remporter le titre de champion du monde avec son passage à la catégorie supérieure. Pour ce festival du 6 Mai 2018, Joe fera face au Sud-Africain Mitch Steyn et livrera un combat de 4 rounds.

De ce qui précède, Joe Kalela se montre franc et direct sur la performance de certains de ses collègues entre autres Dax Kapia et Faraday Mukandila en déclarant ce qui suit : « Je suis très impressionné par l’humilité de Dax Kapia. Il est très professionnel et toujours prêt à écouter ; je reconnais en lui le potentiel et le talent d’un champion du monde. C’est un peu de l’ironie socratique que je remarque en lui ; son niveau et sa performance sont d’un niveau tellement supérieur que d’aucuns pouvaient en faire un sujet d’orgueil s’ils étaient à sa place ; mais Dax préfère garder le profile bas et rester professionnel sans étaler ses connaissances ». Joe a plus ou moins la même opinion sur Faraday Mukandila son meilleur ami : « Faraday est aussi humble que Dax, il a un grand cœur et reste très professionnel. Faraday et moi avons fait du chemin et j’apprécie sa performance. Je suis fier de lui et je lui souhaite toutes les bonnes chances pour son prochain combat qui aura lieu au Danemark. » dit-il.  Mais pour l’heure, mes remerciements s’adressent à Junior Assoya mon nouvel entraineur, Rocky Wainstein mon manager et Larry Wainstein mon nouveau promoteur.

En somme en date du 6 Mai 2018 les congolais, dans la plus grande joie, envahiront les rues de Johannesbourg pour vivre une matinée assez spectaculaire avec des grands boxeurs qui feront les grands titres de l’actualité sportive à travers la République Sud-Africaine tout entière et la ville de Johannesbourg en particulier.