Mardi, 13 Novembre 2018

Victoire de Clément Kamanga vs Raymond Kupula: « Raymond ne mérite pas une revanche!»

Sport

Les fidèles spectateurs de la boxe ont profité d’une matinée marquée par la tenue d’un tournoi de boxe qui a eu lieu le dimanche 3 décembre 2017 à Rosettenville au sud de la ville de Johannesbourg en Afrique du Sud.  Plusieurs combats de boxe étaient à l’affiche et ont été admirés par plus de 300 spectateurs d’origines confondues et de différentes classes sociales. Quelques boxeurs congolais de la RDC ont saisi cette opportunité pour donner le meilleur d’eux-mêmes en vue de faire valoir leurs talents dans le seul but d’augmenter leur popularité et d’arracher des nouveaux contrats. Certains d’entre eux ont eu à faire face à d’autres boxeurs congolais de la RDC et d’autres ont eu à confronter des boxeurs sudafricains. Parmi les combats classés comme meilleurs combats du tournoi figure le combat de huit rounds qui opposait Clément Kamanga à Raymond Kupula de la catégorie de Super Léger et tous originaires de la République Démocratique du Congo.

Pour la petite histoire, Clément Kamanga a fait ses débuts dans le monde de la boxe en 2008 à Johannesbourg après avoir été longuement abusé physiquement et moralement par des collègues écoliers.  Ainsi, pour se protéger contre toutes attaques ultérieures, Clément et son inséparable frère Paul Kamanga ont pris la ferme résolution de renforcer leur force physique et mentale en pratiquant la boxe. Clément et Paul sont aujourd’hui des boxeurs professionnels de la même catégorie mais de différents clubs de boxe.  C’est avec Anton GILMORE que Clément fera ses débuts entant qu’amateur et avec qui il se lancera dans le professionnalisme en 2015.

« Les sponsors sont les bienvenus ; je suis disponible »

Clément Kamanga quittera Anton Gilmore pour s’entrainer avec Lionel HUNTER comme entraineur principal mais sans sponsor officiel. « J’aimerais aussi servir de publicitaire car jusqu’ici je n’ai pas de sponsors ; Ils sont les bienvenus et j’en ai besoin » déclare-il.  Clément a dans son actif 23 combats amateurs pour 21 victoires dont 18 par K.O. Devenu professionnel, Clément est à son huitième combat pour 7 victoires dont quatre par K.O., et une défaite.

Contre Raymond Kupula : Un combat pas comme les autres

Sous la supervision de Unleashed Sport Events, cet évènement a été organisé par un trio de grands entraineurs de la boxe professionnelle à savoir : Manny Fernandez, Lionel Hunter et Rocky Wainstein.

A 17h45 les deux pugilistes faisaient leur face à face sous les instructions de Simon Mokadi comme arbitre principal. Au premier son de cloche le premier round démarrait sans relâche surtout de la part de Clément Kamanga. Déjà agressif dès le départ et sans lâcher prise, il a tenu tête à Raymond qui semblait manifester un peu de recul devant son adversaire ; cette tendance a pris de l’ampleur du premier round jusqu’au quatrième.

Clément Kamanga s’était simplement promis de viser haut…

 

Toute observation faite, Lionel Hunter a confirmé avec indignation que   Raymond Kupula a dû monter sur le ring avec 65 kg contre Clément Kamanga qui livrait ce combat avec 63 kg. Malgré cette différence assez remarquable, les deux boxeurs ont réussi à terminer les huit rounds sans incident majeur. Le cinquième round se présentait comme le tournant décisif de part et d’autre avec un léger avantage du coté de Raymond qui, tant bien que mal, tentait d’arracher la vedette. Il n’y parviendra pas totalement car c’est pendant le septième et le huitième round que Clément, probablement soucieux du résultat final, refait surface pour jouer sa dernière carte apparemment au bon moment pour écraser son adversaire une fois pour toute. A la fin du huitième et dernier round du combat le résultat final de la part des juges est publié : Clément Kamanga est déclaré vainqueur à l’unanimité et sous l’approbation du public mais manifestement désapprouvé par son adversaire qui quitte le ring en vociférant contre le résultat. Néanmoins pour Clément Kamanga, le fait d’avoir tenu Raymond Kupula en haleine dès le premier round représentait un risque en soi mais qui, selon lui, s’avère être un bel exploit. Il s’estime donc heureux d’avoir pu livrer un combat de huit rounds pendant lequel il affirme avoir beaucoup appris dit-il.

De ce qui précède, il tient à souligner que Raymond Kupula est à sa seconde défaite face à un autre membre de la famille Kamanga puisqu’en date du 28 Juin 2014 Raymond encaissait une   défaite   face à Paul Kamanga, frère de Clément Kamanga. Mais en toute honnêteté professionnelle, Clément reconnait la force de frappe de Raymond tout en respectant son ancienneté et son   expérience ; il désapprouve cependant le manque d’esprit sportif de la part de Raymond, qui selon lui, pense que ce dernier a besoin de faire montre de plus de maturité et de professionnalisme dans sa contenance face au public.  « Raymond n’est pas très professionnel ; je ne prendrai pas la peine de le battre une seconde fois. En réalité, une seconde victoire face à Raymond Kupula ne m’offrira aucun avantage ». dit-il.  Une opinion qu’il base sur le comportement qu’avait affiché son adversaire, lors la publication du résultat final par Sipho Masego, l’annonceur du ring. « Il ne s’agit pas seulement d’être assisté par un bon promoteur, et d’avoir un bon record dans son actif pour éventuellement arracher des contrats avec des sponsors, mais il nous faut aussi être actif et régulier sur scène. En outre il est impératif d’afficher un comportement digne d’un sportif professionnel tout en sachant que nos publications et nos déclarations publiques et sur les réseaux sociaux peuvent influencer le choix, l’appréciation et la décision des sponsors sur n’importe quel boxeur.  En outre, Je n’aimerais pas non plus que mes compatriotes congolais mettent leurs vies en péril et servent de tremplin à d’autres boxeurs Sudafricains ou d’ailleurs » ajoute-t-il.

Clément Kamanga conclue sa déclaration en confirmant que son combat avec Raymond Kupula s’avère être le plus dur de sa carrière. Il reconnait les efforts fournit par Lionel Hunter dans le seul but de faire lui ce qu’il est aujourd’hui. Enfin, Clément Kamanga, « The New Kid on the block = Le petit nouveau » lance un message de paix et d’unité à tous les boxeurs congolais évoluant en Afrique du Sud dans lequel il prône la conscience professionnelle en vue d’encourager les boxeurs professionnels de prendre le temps de s’entrainer correctement avant d’apparaitre sur scène car leur vie et leur bonheur en dépend. Le même message de paix et d’unité est aussi lancé par Jackson Massamba « El Jaguar » boxeur professionnel lors d’un entretien avec Pascal Badjoko Journaliste-Repoter de la www.franco-sa.co.za qui, comme Clément Kamanga, Jackson Massamba lance aussi un message de demande sponsorisation à qui de droit.