Thursday, 18 July 2019

Alexandre Awassi : « La communauté gabonaise, une communauté à majorité estudiantine ».

Alexandre G. Awassi, Président de l'Association des Etudiants Gabonais de Johannesburg nous donne la particularité de sa communauté ainsi que ses rapports avec le reste des francophones.

« Depuis l'année 2000 le Gouvernement Gabonais a décidé du choix de l'Afrique du Sud parmi tant d'autres pays, comme destination pour assurer la formation de sa jeunesse. Ce qui fait que la majorité, sans risque de me tromper, je dirais même que 95% de la communauté Gabonaise est estudiantine. Les 5% autres restants sont composés de businessmen, travailleurs, sportifs...

Il est à noter que l'homme Gabonais par essence n'est pas très impliqué dans l'activité commerciale.

Les populations sud-africaines ne sont pas les plus accueillantes, rendant l'intégration plutôt difficile. Opinion j'en suis sûr, partagée par plus d'un.

Dans les universités également, l'accès n'est pas de mise pour les ressortissants Gabonais, trop de documentation à fournir et des régulations qui tendent à décourager l'insertion des ressortissants d'autres pays, principalement ceux des pays d'Afrique centrale. L'établissement du visa, là encore demeure une préoccupation de taille.

Parallèlement, existent d'autres sous- groupes, telle que la structure dont j'ai la charge, qui s'assure de la protection dans tous les sens, des droits et devoirs des étudiants.

Cependant, il existe d'autres structures avec des missions variées, communautaires, à but lucrative ou non; toutes visant à une meilleure gestion de la ressource humaine, la création d'un climat jovial favorisant l'épanouissement des Gabonais dans tous les secteurs d'activités.

Pour la structure que je dirige, les problèmes sont souvent d'ordres académiques : insertion dans les universités, problème de visa, les bourses et allocations scolaires... Mais grâce à la collaboration et les liens tissés avec nos dirigeants qui ne ménagent aucun effort lorsqu'il s'agit de la formation des futures élites Gabonaises, nous parvenons très souvent à résoudre ces crises, à la grande satisfaction de toutes les parties, aussi bien nous étudiants, que les autorités Gabonaises.

La conduite exemplaire du ‘'GABOMA'', de manière générale, est satisfaisante en ce sens qu'il n'est sans doute pas reprochable mais dans l'ensemble, ca va.

l'homme Gabonais n'a aucun problème à échanger avec un ressortissant d'une autre communauté et ne voudrait certainement pas marquer de différence avec les autres communautés. Vous remarquerez par exemple que lorsque nous organisons les tournois de football, nous invitons les communautés voisines pour partager avec eux le sentiment fraternel qui nous anime.
Comme au pays, nous sommes ouverts à tous. »

Joignez-nous sur facebook: UNITE 2012