Jeudi, 13 Décembre 2018

Sekou Camara de la Guinée: « je suis vraiment content de la diversité culturelle. »

Sekou Camara, Guinéen d’origine, 32 ans, vis à Johannesburg depuis 2010.Il nous parle de ses rapports sociaux avec les autres communautés francophones  en Afrique du Sud.

« Il m'a fallu près d'une année pour rencontrer des guinéens vivant à Johannesburg. Il faut dire que, comparativement à certaines communautés francophones, les guinéens ne sont pas très nombreux en Afrique du Sud. J'ai pu malgré tout en rencontrer quelques-uns et naturellement une amitié s'est nouée avec ces compatriotes. Mais, je connais plus d'africains du centre que de guinéens.

Comme vous le savez la société sud-africaine est marquée par la diversité...Vous pouvez vous sentir à l'aise avec certaines personnes comme, avec d'autres, vous pouvez ressentir le fait d'être un amakwerekwere. Au fond, comme presque partout ailleurs, pour l'allogène, ce n'est ni l'enfer ni le paradis.

J'ai des amis congolais, camerounais, gabonais, etc. Disons, j'aime apprendre au contact des autres. Je suis naturellement curieux, ce qui me permet d'interagir avec personnes de culture parfois étonnante à mes yeux mais que je respecte.

Je crois qu'il y a effectivement une structure pour les guinéens. Mais, en ce qui me concerne, mes activités académiques ne me permettent pas vraiment d'être "socialement" actif. A part donc les relations personnelles que j'entretiens avec quelques compatriotes, j'ai plus un environnement international. »