Lundi, 28 Mai 2018

Le ministère de l’Intérieur prolonge ses heures habituelles de travail aux frontières.

Rédaction Franco-SA 12 Décembre 2011

154 agents ont été déployés aux différentes frontières  à Maseru, à Lebombo et au Kwazulu Natal. Cette mesure a été prise afin de répondre de manière efficace  à l’affluence des visiteurs en Afrique du Sud. Outre le déploiement des agents  aux frontières, les heures de travail ont également été prolongées à partir du 16 décembre.

Les autorités sud-africaines et zimbabwéennes unissent leurs forces aux frontières

Rédaction Franco-SA 10 Décembre 2011

Des mécanismes ont étés mis en place pendant la période des fêtes afin de faciliter la circulation à la frontière de Beit Bridge, frontière qui sépare le Zimbabwe et l’Afrique du Sud. L’officier en charge de la frontière de Beit Bridge, Charles Gwede a affirmé que le nombre des voyageurs utilisant cette frontière a augmenté  depuis la semaine passée. M. Gwede déclare que c’est sûrement dû à l’approche des fêtes de fin d’années.Les mesures prises, a en croire M. Gwede, consistent notamment à classer les voyageurs par catégories , à créer des nouveaux postes de sortie et d’entrée afin de faciliter la circulation à la frontière, à suspendre les congés de leurs agents et à placer le plus de personnel en service entre le 22 et le 25 décembre et renforcer la sécurité à la frontière.Beit Bridge est l’une des voies d’accès commerciales et privées  les plus fréquentées en Afrique subsaharienne.  Les camions transportant de la marchandise en provenance du Zimbabwe, de la Tanzanie, de la Zambie et de la RDC utilisent également cette frontière.

Afrique australe: les pères adolescents ont besoin de soutien

Rédaction Franco-SA 07 Décembre 2011

Mon enfant a eu trois ans en août dernier. Quand je pense au jour de sa naissance il y a trois ans, quand je pense à ce petit être pesant 2.9 kgs et mesurant 49 centimètres, je m'émerveille des défis, des joies et des craintes qui ont caractérisé ma vie dans ce nouveau rôle qu'est la paternité. Ce jour-là, j'ai arrêté d'être seulement un homme. Je suis devenu un père.Avec le temps et une dépendance sur les ressources humaines et écrites, je me suis amélioré dans tous mes rôles et responsabilités de père. Je peux seulement imaginer à quel point le défi de la paternité peut être plus dur pour un père adolescent. La recherche intitulée «Teenage Tata, Voices of Young Fathers in South Africa » et menée par le Human Sciences Research Council de 2009, indique que les pères adolescents n'ont pas souvent de soutien car les familles, les communautés et les organisations se concentrent surtout sur les besoins des mères adolescentes.

Les responsables des écoles de Gauteng débattent sur les valeurs morales, la tolérance envers les étrangers, à inculquer aux élèves.

Rédaction Franco-SA 06 Décembre 2011

Comment apprendre aux élèves sud-africains les valeurs morales, surtout concernant les étrangers ? C’est entre autre autour de cette question que le débat a tourné cette semaine entre un groupe de 50 chefs d’établissements privés de Gauteng à Gordon Institute of Business Science à Johannesbourg.C’était dans le cadre d’un forum sur la transformation de l’éducation. Ils ont également évoqué la possibilité de former les enseignants à répondre de manière efficace aux questions des élèves sur ce qui concerne la diversité des cultures ainsi que la tolérance.

Comparution du président Gbagbo à la Cour Pénale Internationale : L’inquiétude monte au sein des ressortissants ivoiriens.

Rédaction Franco-SA 04 Décembre 2011

SABC rapporte que les ressortissants ivoiriens vivant en Afrique du Sud craignent des nouvelles violences dans leur pays. Et ce suite à l’apparition de l’ancien président Laurent Gbagbo à La Haye.

Conférence sur le changement climatique : Trois étrangers, activistes de Greenpeace seront bientôt rapatriés.

Rédaction Franco-SA 06 Décembre 2011

Trois activistes de Greenpeace n’assisteront pas à la fin de la conférence. Et pour cause, ils seront rapatriés dans les prochains jours. Ces activistes ont été arrêtés pour s’être introduit à l’hôtel Protea à Durban et ont tenté de déplier des pamphlets demandant aux négociateurs des Nations Unies et autres participants d’écouter le peule et de prendre en considération leurs exigences.

Deux ressortissants congolais blessés à la suite des protestations à Luthuli House de l’ANC : Johannesbourg

Rédaction Franco-SA 04 Décembre 2011

« Rentrez chez vous pour protester » a déclaré un des policiers à une dame congolaise venue manifester devant le siège de l’ANC à Luthuli House à Johannesbourg. Les manifestants en colère reprochent au président Zuma de contribuer la fraude du président Kabila lors des élections qui ont eu lieu ce 28 novembre. Fraude qui pourrait le maintenir au pouvoir les cinq prochaines années. La police a utilisé des balles en caoutchouc pour disperser les manifestants. Selon la police, il n’y a pas eu des blessés graves. On rapporte que deux manifestants ont été emmenés à l’hôpital pour des blessures légères.

11 ressortissants congolais arrétés suite aux protestations à Pretoria et à Johannesburg

Rédaction Franco-SA 04 Décembre 2011

Le journal Sowetan rapporte que environ 400 ressortissants congolais ont marché hier jusqu’à l’ambassade de la RDC à Pretoria ainsi qu’à Luthuli House, le siège de l’ANC, à Johannesburg. Les manifestants ont exigé l’intervention du gouvernement sud-africain aux élections qui ont eu lieu le 28 novembre dernier en RDC. A en croire le porte-parole de la police, Lieutenant-colonel Tshisikhawe Ndou, le groupe a été dispersé après qu’ils aient tenté d’entrer dans l’immeuble. Les manifestants congolais de la société civile de l’Afrique du Sud ont emmené un mémorandum au président Zuma lui demandant de faire pression à la Commission électorale indépendante pour qu’elle publie les résultats reconnus par les différents témoins des bureaux de vote. Les personnes arrêtées comparaitront demain dans les tribunaux à Johannesbourg. Ils sont accusés de semer le désordre.

Les professionnelles du sexe en Afrique australe rencontrent de plus en plus d’obstacles

Rédaction Franco-SA 04 Décembre 2011

Les professionnelles du sexe en Afrique australe rencontrent de plus en plus d’obstacles Par Shamillah Wilson

Immigration : Les droits au travail et à l’éducation connaitront bientôt des changements.

Rédaction Franco-SA 25 Novembre 2011

Les immigrés devraient s’attendre à des changements sur certains de leurs droits dans les prochains jours. Le porte-parole du gouvernement, Jimmy Manyi l’a déclaré hier lors d’une conférence de presse. Il n’a cependant pas été clair sur les changements que le gouvernement a décidé d’effectuer. Le porte-parole du gouvernement a juste évoqué des changements sur le droit à l’emploi et à l’éducation. Ce qui a soulevé des protestations des organisations de protection des droits des réfugiés. Les détails sur ces changements seront révélés dans les prochains jours.

Des progrès ont été constatés sur la recherche des projets de l’immigration.

Rédaction Franco-SA 25 Novembre 2011

Les réponses liées aux problèmes de l’immigration sont de plus en plus positives. C’est ce qu’a affirmé hier le porte-parole du gouvernement, Jimmy Manyi.,br /> Le plan sur l’immigration contient des recherches sur les protocoles internationaux en rapport avec l’immigration sud-africaine. Des recherches ont également été faites sur l’implication et la nature de l’immigration dans l’économie nationale. Les droits des immigrés, y compris le droit à l’emploi et à l’éducation, prévus par l’actuel loi régissant le droit des réfugiés, ont été revus. Il prévoit également des programmes de sensibilisation et de formation pour les juges et magistrats sur la législation régissant l’immigration.

Deux immigrés arrêtés en possession des biens d’une valeur de R100,000

Rédaction Franco-SA 17 Novembre 2011

Le quotidien Sowetan rapporte que deux immigrés parmi huit suspects ont été arrêtés la semaine dernière à West Rand. La police a été avertie par la population locale qui avait remarqué que ces accusés étaient en possession des biens de grande valeur alors qu’ils ne travaillaient pas. A en croire le porte-parole de la police, capitaine Pinky Tsinyane, il y avait parmi ces biens retrouvés des montres, des téléphones portables, déodorants, savons de toilette, des câbles d’électricité et des pistolets. Ces immigrés ainsi que six autres sud-africains vont comparaitre au tribunal pour possession illégale d’armes à feu et d’objets volés.

Révolte au centre de rapatriement de Lindela : les détenus exigent leur rapatriement.

Rédaction Franco-SA 15 Novembre 2011

Les détenus ont saccagé le centre de rapatriement de Lindela le mois d’octobre dernier. Et pour cause, ils exigent s’être rapatriés le plus rapidement possible. Certains déclarent être détenus au centre depuis plus de six mois. Ils ont également exigé de rencontrer les autorités du ministère de l’intérieur. A en croire la police, les détenus ont essayé de mettre le feu au centre de Lindela. Georges Masanabo du ministère de l’intérieur a confirmé l’incident et a ajouté que les détenus seront rapatriés mais il y a une procédure à suivre. Le détenu doit d’abord être identifié avant d’être rapatrié. Par la même occasion, six détenus ont tenté de s’évader. Ils seront poursuivis pour tentative d’évasion. La sécurité a été renforcée à la suite de ces évènements.

Employés sud-africains à l’abattoir Chubby Chick : « rendez-nous nos boulots! ».

Rédaction Franco-SA 12 Novembre 2011

L’organisation civique nationale sud-africaine, South African National Civic organisation, Sanco, ont protesté contre l’embauche des immigrés par les abattoirs des volailles dans la banlieue d’Ikageng à Potchefstroom au Nord-Ouest. L’abattoir Chubby Chick avait renvoyé trois mois plus tôt environ 850 de ses employés sud-africains. Et dès lors a commencé à employer des immigrés journaliers. L’Union des travailleurs ainsi que la SANCO ont exigé que les gérants de l’abattoir reprennent ses employés sud-africains. Par ailleurs, la police rejette les allégations selon lesquelles la mort des chinois au Nord-Ouest est liée à des attaques xénophobes. Ces chinois étaient enfermés dans une boutique qui a pris feu jeudi dernier. Une enquête est menée afin de déterminer les causes de la mort de ces chinois.

Le géant américain Walmart prêt à investir des billions de dollars en Afrique du Sud

Rédaction Franco-SA 10 Novembre 2011

Le gouvernement sud-africain salue l’investissement du géant américain, Walmart. Cette déclaration a été faite par le vice-président de la République, Kgalema Mothlante. C’était au cours d’une présentation à l’Institut Gordon à Johannesburg. Il a rejeté les allégations selon lesquelles Walmart risquerait de détruire les petits commerces. Les ministères du développement économique, du commerce, de l’agriculture, pêche et élevage avaient saisi la cour d’appel afin d’imposer des conditions plus strictes sur les transactions du géant Walmart. La décision de la cour d’appel sera connue l’année prochaine.

Pas d’acte de naissance, pas d’éducation pour les enfants des réfugiés

Rédaction Franco-SA 10 Novembre 2011

Plusieurs enfants des réfugiés sont privés de l’éducation. Et pour cause, les parents de ces enfants ne sont pas en possession de l’acte de naissance. Les directeurs des écoles refusent d’inscrire les enfants réfugiés sans ces documents. Selon le directeur du département national de l’éducation social de base pour la cohésion et l’égalité, Abraham Serote, les parents doivent effectivement présenter l’acte de naissance de l’enfant mais à défaut, ils peuvent présenter une lettre légalisée à la police contenant les informations sur l’enfant. L’enfant peut être admis de manière conditionnelle mais ne peut pas être exclu de l’école si ses parents ne détiennent pas son acte de naissance, a-t-il ajouté. Une autre stratégie employée par les directeurs d’école est de demander aux parents leur relevé bancaire afin d’être sûr qu’ils ont les moyens de payer les études de leurs enfants. Cette démarche a également été condamnée notamment par Vaughan Holmes du département provincial de l’éducation. Les parents ont le droit de déposer une plainte au département provincial de l’éducation si une école publique refuse d’inscrire l’enfant.

Le nombre d’étrangers dans les zones frontalières sud-africaines augmente considérablement

Rédaction Franco-SA 08 Novembre 2011

Environ 8,3 millions d’étrangers sont arrivés en Afrique du Sud par route. C’est ce qu’a déclaré le préfet du service de revenue Sud-africaine, Oupa Magashule au parlement la semaine dernière. Selon les enquêtes sur terrain, 80% de cette population n’ont pas de papiers et 43% vit dans le chômage. M. Magashule a également évoqué la vulnérabilité des barrières frontalières, l’insuffisance de la couverture de l’espace aérien par le radar ainsi que le faible nombre des patrouilles des frontières maritimes. Il propose ainsi une coordination efficace entre les services douaniers, la police, les forces de la défense, le département de justice, le ministère de l’intérieur, les services de renseignements et les relations internationales.

Le droit des réfugiés à l’éducation au cœur des débats à la ville du Cap

Rédaction Franco-SA 11 Avril 2011

Les droits des réfugiés à l’éducation, les difficultés rencontrées par leurs enfants dans les écoles publiques ainsi que les défis à surmonter ont été longuement discutés pendant deux jours au cours d’un atelier. Atelier organisé par le centre de l’Université de Johannesbourg pour les droits des réfugiés à l’éducation et la transformation. Cet atelier s’est déroulé à la ville du Cap et a réuni environ 80 participants. Les enfants réfugiés, francophones, ont souvent bénéficié de l’aide de certaines écoles pour surmonter les difficultés de l’anglais, leur nouvelle langue. Plusieurs organisations non gouvernementales, notamment le Centre des Refugiés de la ville du Cap, supportent financièrement les enfants réfugiés et les encouragent à poursuivre leurs études. Selon l’Union des enseignants démocratiques sud-africains, exclure les enfants étrangers des écoles ne ferait que renforcer le crime, la pauvreté et l’inégalité.

Des refugiés refusent de réintégrer leurs communautés respectives par peur de représailles.

Rédaction Franco-SA 04 Novembre 2011

Des réfugiés refusent de quitter les abris temporaires où ils avaient été placés lors des attaques contre les étrangers en 2008. Ces réfugiés affirment qu’ils ne seront pas en sécurité dans leurs anciennes communautés. Le porte-parole du Haut-commissariat pour les réfugiés, Alphonse Munyaneza a déclaré qu’il assisterait les réfugiés à réintégrer leurs communautés. Ces deux groupes avaient initialement été placés dans un camp à Akasia, à Pretoria. Dix mois plus tard, ils avaient été transférés à Orange Farm et à Randfontein. Ils avaient été pris en charge par le Haut-Commissariat des réfugiés pendant deux mois, le temps qu’ils réintègrent leurs communautés. Le gérant du centre où se trouvent les réfugiés se plaint du grand nombre de ces réfugiés et déclare ne pas avoir affaire à des réfugiés. Il avance qu’ils se déplacent sans problèmes et font même des petits commerces. Le Haut-Commissariat avait même proposé aux réfugiés une aide financière pour leur réintégration dans leurs communautés.

Un groupe de sud-africains menace d’attaquer les commerçants étrangers

Rédaction Franco-SA 03 Novembre 2011

Les commerçants de Ekurhuleni menacent d’attaquer les étrangers qui détiennent des boutiques et autres petits commerces si le gouvernement ne réagit toujours pas. A en croire Baznaar Moloi, le représentant du groupe des commerçants mécontents, le gouvernement a deux semaines pour réagir au mémorandum déposé ce jeudi au bureau du maire de Johannesburg. Il a déclaré que le gouvernement doit mettre fin au commerce illégal des étrangers, notamment dans les banlieues de Tembisa, Vosloorus, Katlehong, et Thokoza. Selon monsieur Moloi, l’année passée, ils ont fait part au gouvernement de l’existence de 154 boutiques fonctionnant dans l’illégalité et cette année il y en a 400. Il a ajouté que les étrangers vendent même de la drogue. Ils occupent les maisons des vieillards pour en faire des boutiques. Il a également rejeté les affirmations selon lesquelles les incidents récentes qui ont eu lieu à Alexandra ont inspiré cette décision. Le porte-parole du gouvernement a déclaré que le groupe aura une réponse du gouvernement dans deux semaines, comme convenu.

Le français intéresse de plus en plus les sud-africains

Rédaction Franco-SA 02 Novembre 2011

Près de 5.600 Sud-Africains apprennent le français chaque année. Les motivations sont variées: côté noir, on vise les opportunités d’affaires en Afrique francophone, tandis que côté blanc, on verse dans un français plus littéraire.

Les étrangers peuvent-ils prendre un prêt pour une maison? Les banques répondent :

Rédaction Franco-SA 29 Octobre 2011

La loi sud-africaine permet aux étrangers qui possèdent un permis de travail valide délivré par le ministère de l’intérieur peuvent demander un prêt à la banque pour une maison.

Les étrangers achètent de moins en moins les propriétés sud-africaines

Rédaction Franco-SA 28 Octobre 2011

L’achat des propriétés sud-africaines par les étrangers de plus en plus à la baisse. C’est le résultat de l’enquête de l’agent immobilier de la banque FNB, First National Bank. Cette enquête a été menée lors du deuxième trimestre de l’année. Selon John Loos, un expert des prêts des maisons, il y a plusieurs raisons qui expliquent cette baisse d’achat des propriétés sud-africaines.

Recensement 2011 : Les immigrés sans papiers craignent de se faire rapatrier.

Rédaction Franco-SA 09 Octobre 2011

Les étrangers se retrouvant en situation irrégulière pourraient ne pas se faire recenser. Et pour cause, la décision du ministère de l’intérieur de rapatrier les zimbabwéens sans papiers effraient les autres étrangers sans papiers.

Les lois sud-africaines sur les mères porteuses et l’adoption rendues plus strictes pour les étrangers.

Rédaction Franco-SA 13 Octobre 2011

Les deux journaux sud-africains, Health 24 et Sunday Times rapportent qu’il sera à présent très difficile pour les étrangers d’adopter ou de recourir aux services d’une mère porteuse sud-africaine. Si un couple désire adopter un enfant sud-africain, il doit donc prouver qu’il a fermement l’intention de s’installer de manière définitive. En fait, c’est pour que l’enfant conserve ses racines sud-africaines. Le couple devra avoir vécu sur le territoire sud-africain pendant une durée de cinq ans. Les mères porteuses, elles doivent bénéficier de l’apport financier couvrant les dépenses liées à la grossesse et rien que cela. Cette loi a été mise en place afin de protéger les étrangers qui auraient l’intention de profiter des femmes pauvres et vulnérables.

Recensement 2011 : Tous les étrangers doivent également se faire recenser du 10 au 31 octobre prochain.

Rédaction Franco-SA 27 Septembre 2011

Le média public sud-africain, SABC, a rapporté au mois de mars dernier les déclarations d’une autorité du bureau des statistiques sud-africain, Kefiloe Masiteng. Selon Mme Masiteng, il est important de connaître le nombre d’étrangers en Afrique du Sud car cela permettrait d’avoir une idée du niveau d’immigration dans le pays ainsi que les conditions dans lesquelles ces étrangers vivent.

Les Boutiques des étrangers encore prises d’assaut par des manifestants en colère au sud de Johannesbourg.

Rédaction Franco-SA 26 Septembre 2011

Le Citizen rapporte que des boutiques appartenant aux étrangers ont une fois de plus été la cible des manifestants à Thembelilhe, une banlieue au Sud de Johannesburg.

La Force Nationale de la Défense Sud-africaine vole au secours du département des Affaires Intérieures.

Rédaction Franco-SA 26 Septembre 2011

Le Citizen rapporte que 350 membres de la Force Nationale de La Défense Sud-africaine, South African National Defence Force, SANDF ont été envoyés en renfort au centre de l’opération de l’immigration du département des affaires intérieures, Home Affairs Immigration Operation Centre, Haioc.

Renvoi de 50 étudiants étrangers de l’Université de Western Cape

Rédaction Franco-SA 15 Août 2011

Le journal Sowetan rapporte que 50 étudiants étrangers ont été renvoyés de l’Université du Western Cape au mois d’aout dernier. Et pour cause, ces étudiants étrangers n’ont toujours pas présenté les permis d’études pour cette année académique. Ces étudiants sont toujours dans l’attente de leurs permis d’études qui prennent beaucoup de temps au département des Affaires Intérieures, Home Affairs.

Restriction de l’acquisition des terres par les étrangers

Rédaction Franco-SA 25 Août 2011

Bloomberg.net rapporte que le gouvernement sud-africain propose une restriction de l’acquisition des terres par les étrangers. Ils pourront posséder des terres en Afrique du sud sous certaines conditions qui n’ont cependant pas encore été détaillées. Selon les autorités sud-africaines, cette mesure a été prise afin de protéger les terres telles que les fermes et les terres côtières.