Lundi, 28 Mai 2018

Des réfugiés saisissent la Cour Suprême à Pretoria pour l’obtention des meilleures infrastructures

Rédaction Franco-SA 21 Août 2011

Sunday Times rapporte que 74 demandeurs d’asile ainsi que deux groupes pour la défense des immigrés, bases à Johannesburg ont déposé une plainte à la cour suprême de Pretoria sur l’insuffisance des bureaux et locaux pouvant traiter les problèmes des refugiés. A cela s’ajoute les plaintes contre la corruption dans les deux bureaux des refugiés à Pretoria.

Motlanthe demande à ses compatriotes de respecter les demandeurs d’asile

Rédaction Franco-SA 30 Juillet 2011

News24 rapporte que Le vice-président de la république sud-africaine, Kgalema Motlanthe demande à ses compatriotes de traiter les demandeurs d’asile avec respect. C’était lors de la cérémonie de clôture du mouvement de régénération morale, The Moral Regeneration Movement (MRM) à Port Elizabeth. Il a également condamné les attaques contre les étrangers. Le MRM a dédié le mois de juillet à la promotion des valeurs positives à travers le pardon, la solidarité contre la xénophobie.

14 réfugiés se blessent dans les bureaux de réception des réfugiés à Pretoria

Rédaction Franco-SA 02 Juillet 2011

Citizen rapporte que le département des affaires intérieures declare que 14 demandeurs d’asile se sont blessés lors d’une bousculade dans les bureaux de réception des réfugiés à Marabastad. La bousculade a eu lieu lorsque les portes de la reception ont été ouvertes afin de laisser entrer plusieurs personnes. 4 d’entr’eux ont été emmenés a l’hôpital et les 10 autres ont reçu l’attention médicale sur place.Le department des affaires intérieures deplore cette situation.

Des infirmières des réfugiés apprennent à parler français dans certaines cliniques de Johannesburg

Rédaction Franco-SA 07 Juin 2011

News24 rapporte que des infirmières soignant des réfugiés dans certaines cliniques de Rosentenville et Yeoville apprennent à parler français et portugais. Ces cliniques ont été choisies à cause du nombre important des immigrés. Le département de la santé a déclaré que plusieurs immigrés n’arrivaient pas à accéder aux soins médicaux à cause de la difficulté de la langue. Les infirmières ont été formées par le département de la santé, l’association des infirmières des réfugiés et le groupe de solidarité des immigrés.